Sa majesté l'ortie

 

Amand ortiesPlante commune de nos campagnes et de nos jardins, l'ortie est l'une des plantes médicinales les plus riches et les plus efficaces de nos climats tempérés, mais la majorité de nos contemporains l'ignore.

Connue des Gaulois et des Romains, elle figure dans la plupart des pharmacopées anciennes. Ses vertus médicinales et ses qualités alimentaires ont été fort appréciées par nos ancêtres.

Une plante dominante

L'ortie commune se reproduit facilement et prospère dans tous les terrains. Elle peut atteindre un mètre de haut. Ses feuilles sont opposées et, comme sa tige, hérissées de poils urticants.

Considérée par les jardiniers et les paysans modernes comme une mauvaise herbe, l'ortie est fauchée, arrachée, piétinée, malmenée, brûlée, combattue avec des pesticides, empoisonnée sans aucune pitié.

Pourtant cette grande dame ne mérite pas ce traitement indigne de la part de l'homme dont elle est la nourricière et la protectrice tutélaire. En effet elle constitue un aliment de choix, riche en enzymes, en oligo-éléments et en précieuses vitamines.

Mauvaise réputation

L'ortie commune doit sa mauvaise réputation aux poils urticants qui garnissent le dessous de sa feuille et de sa tige, secrétant un liquide âcre contenant de l'acide formique et des enzymes.

Son contact provoque une démangeaison douloureuse et prolongée. Mais c'est ce liquide irritant qui représente un des éléments essentiels de la plante.

Cueillette

Pour cueillir l'ortie à la main, sans douleur, mieux vaut si l'on est douillet, revêtir des gants.

La plante entière se consomme, en toute saison, mais les propriété actives de l'ortie sont plus actives si on la cueille au printemps, au lever du soleil, ou, lors de sa repousse après qu'elle ait été fauchée.

Et nos anciens reconnaissaient en elle une des plantes les plus utiles à la santé des hommes et des animaux. Pour l'adepte convaincu de la vertu des plantes, l'ortie remplace à elle seule toute une valise de médicaments.

Les orties sont en effet des plantes fortement nutritives, riches en fer, (indispensable à la reconstitution des globules rouges, et pour la bonne oxygénation des tissus), magnésium, etc.

L'ortie représente l'avantage sur les épinards de n'être pas trop acide, donc favorable aux rhumatisants, aux goutteux, et aux arthritiques.

Mangez de l'ortie, nous dit Mésségué, le goût en est délicieux, lorsque les feuilles sont choisies bien tendres, et vous y gagnerez en outre la santé.

 

LES ORTIES MÉDICINALES

Urtica dioica ou Urtica Major, ortie commune ou grande ortie.
Urtica Urens ou Urtica Minor, petite ortie, ortie brûlante ou ortie piquante.
Lamium album, Ortie blanche ou lamier blanc

Vertus de l'Ortie

L'ortie commune a comme propriétés :

  • antidiarrhéique
  • dépurative
  • diurétique
  • emménagogue
  • hémostatique
  • révulsive
  • vasodilatateur
  • vermifuge
  • virulicide.